Carcassonne [#EnFranceAussi]

Je rejoins ce mois-ci le groupe de bloggeurs et bloggeuses particpant à #EnFranceAussi, ce rendez-vous mensuel inter-blogueurs propose de (re)découvrir les richesses touristiques en France. Le premier thème de cette année a été choisi par Tatiana du blog Birds and Bicycles qui a choisi le thème « Je vous présente ma ville, ou mon village »

Lisez! participez! Il y aura un guide Gallimard à gagner!

Je suis arrivée à Carcassonne en 2012, suite à une mutation professionnelle. Je souhaitais quitter la région parisienne pour revenir dans ma propre région, l’Occitanie. Je savais que je n’arriverais pas à obtenir un poste à Toulouse et m’attendais à déménager dans une des petites villes satellites de la région. Ce fut donc Carcassonne, dans le département de l’Aude, à une centaine de kilomètres à l’est de Toulouse. Je ne connaissais pas cet endroit, la première fois que j’y suis venue était pour une recherche de logement. Je n’ai entamé les visites que bien plus tard.

20151004_231305

La Cité de Carcassonne

Qui n’a pas entendu parler de la Cité médiévale de Carcassonne? Classée Monument historique en France et classée au Patrimoine Mondial de l’UNESCO, c’est un des plus grands complexes médiévaux encore debout en Europe. Si seulement une centaine d’habitants vit encore à l’année dans l’enceinte des remparts de la vieille Cité, le reste des 50.000 habitants vit dans la ville basse ou les hameaux essaimés sur la commune.

La Cité Médiévale est le paradis des visiteurs: commerces, restaurants, hôtels, auberge de jeunesse, le château, quelques petits musées mais surtout les ruelles où il fait bon flâner. Bien sûr, de mai à septembre, il y a du monde, les mois de juillet et août, la foule est au rendez-vous! J’aime aller y déambuler le reste de l’année, chaque saison en dévoile un charme: l’hiver, la Cité est vide, vidée de ses touristes, magasins fermées. Des remparts, par temps clair, on aperçoit les Pyrénées. Au printemps, les arbres se couvrent de feuilles et de fleurs, la lumière douce sur les pierres grises est sublime. L’automne et ses couleurs chatoyantes reste ma saison préférée pour parcourir les ruelles de la Cité. Ici, nous profitons souvent d’une très belle arrière-saison, il y a encore quelques touristes et les magasins ne sont pas fermés. Les couchers de soleil automnaux donnent une couleur orangée aux remparts et aux ruelles. Je n’arrive pas vraiment à apprécier la Cité médiévale l’été, il y a bien trop de monde… ou alors peut-être le soir, tard, quand il fait plus frais?

dscf2263

20151004_205515

20151004_204726

dscf2934

20151004_205738
dscf2274

Médiévale et animée

Saviez-vous qu’il y a encore une école dans la Cité? Une calendreta (prononcer: calendrète), une école bilingue occitane composée d’une centaine d’élèves de primaire.

C’est dans les murs de la Cité qu’a lieu une partie de la programmation du festival estival en juillet. Les représentations ont lieu dans le Grand Théâtre de la Cité ou dans la cour du château comtal. Qu’il est agréable de marcher dans la Cité lorsque les spectateurs se dispersent après les représentations!

dscf2946

Peu de personnes y vivent mais beaucoup y séjournent: Hôtels 4 étoiles, chambres d’hôtes et l’auberge de jeunesse! J’aurais adoré choisir de résider à l’Auberge de Jeunesse dans l’enceinte des remparts.

Le château comtal se visite, je déplore le peu d’explications tout au long de la visite, cependant le visiter me semble indispensable: l’accès aux remparts permet d’effectuer une merveilleuse balade et de surplomber la ville basse; férue d’histoire, j’ai également assisté à la visite-conférence et n’ai pas été déçue!

dscf2935

dscf2941

100_0554

La ville basse

Carcassonne ne saurait se résumer à sa cité médiévale. Les Carcassonnais fréquentent peu la Cité, moi-même, même si j’apprécie y retourner, je n’y vais guère plus de deux ou trois fois par an. Les vrais gens vivent « en bas », dans la ville basse, la Bastide St Louis construite à partir du XIIIe siècle et encore encerclée d’une partie de ses remparts. On ne peut s’y perdre: le plan est en damier. Mon endroit préféré est le marché le samedi matin, place Carnot. Produits locaux, de saison et frais, que demander d’autres? J’aime aussi faire mes emplettes aux Halles, à quelques pas de la place Carnot, où je retrouve les vendeurs de protéines (boucherie, charcuterie, traiteur, poissonnerie).

20151004_220640

Prendre l’air

Lorsque je suis arrivée il y a cinq ans, je cherchais des idées de promenades ou de parcours à vélo. C’est grâce à l’office du tourisme que j’ai découvert ce qui est désormais mon circuit préféré: une boucle de 10 km autour de l’Aude, le fleuve qui traverse la ville. De part et d’autre du Pont-Vieux, les bords du cours d’eau sont aménagés et permettent d’effectuer une promenade à pied ou à vélo. Il n’y a aucune difficulté, le parcours est plat sur presque la totalité du trajet: bord du fleuve, quai Bellevue, quai du Païchairou et le parc de l’île au pied de la Cité, agréables îlots de verdure, on longe même le très plaisant camping de la Cité et une ferme! Les ânes attendent vos morceaux de pain. Juste après le camping (ou avant, selon le sens de votre parcours), on entrevoit la plus belle vue de la Cité à mon sens, une magnifique contre-plongée sur cette falaise de pierre. Il existe également une version longue de ce circuit (15km), qui vous fera découvrir l’Hippodrome de la Fajeolle. Ces deux circuits, tout ou en partie, sont également accessibles à pied.

J’aime aussi pédaler ou marcher le long du canal du Midi. Au départ de l’écluse du Port de Carcassonne, tout près de la gare SNCF, partez vers Trèbes à 12km vers l’est. Je vais rarement jusqu’à Trèbes, souvent je pédale 5 ou 6 km avant de faire demi tour par le même chemin. Les bords du canal sont entièrement aménagés, accessibles et plats, bien entendu. Je dois reconnaître ne pas apprécier cette balade à vélo les samedis et dimanches, il y a trop de piétons et de poussettes. Je préfère y aller en semaine si je suis disponible. Les allées sont recouvertes d’arbres, le trajet est ombragé et, de plus, à la belle saison, les péniches descendant ou remontant le canal ajoutent une pointe de nonchalance à la promenade.

20151004_222118

Feu d’artifice

Inutile de rester dans la Cité, c’est de la ville basse que vous apprécierez le mieux le traditionnel embrasement de la Cité  du 14 juillet. L’évènement créé en 1898 attire entre 500.000 et un million de curieux chaque année! Si vous souhaitez y assister, armez-vous de patience ou dormez sur place! Les meilleures places en ville se situent Quai Bellevue d’où la vue est imprenable sur la Cité, mais vous ne serez pas seuls!! Les badauds prennent place dès midi en plein soleil et se relaient entre eux pour garder leur place. La Mairie installe même des toilettes sur place! Les camping-cars se garent le long du fleuve, sur les berges du boulevard Paul Sabatier la veille. L’aire d’autoroute de l’A61 offre le meilleur emplacement, mais ne tardez pas! L’aire est fermée par la gendarmerie dès qu’elle atteint saturation et ne rouvre que très tard dans la nuit!

2015-04-29-07-16-14
Vue de mon balcon

Je dois reconnaître que j’aime assez l’idée de rester sur mon balcon pour admirer le spectacle, à partir de 22h30 pendant 25 minutes chaque année et que notre chambre d’amis est bizarrement occupée chaque année à cette date! Le flot continu de passants et de voitures de 23h jusqu’à très tard dans la nuit me découragent de sortir pour aller assister au traditionnel bal du 14 juillet place Carnot.

Venez, c’est superbe mais attendez-vous à une foule dense, surtout si le 14 juillet est un jeudi, vendredi ou samedi. Dormez sur place ou venez en train!

2014-11-15-19-26-55

20150714_213922

Mes adresses

Où manger un cassoulet: Auberge des lices, dans la Cité (fait partie de la très sérieuse Académie Universelle du Cassoulet!) – ne prenez pas d’entrée, ne prenez pas de dessert, mangez le à midi, de préférence en hiver, l’été vous allez mourir  😉dscf2954

Boulangerie: Papineau, 57 rue de Verdun

Pâtisserie-Chocolatier: Bimas, 7 avenue Arthur Mullot

Fromagerie Bousquet: 28 rue Chatran

Epicerie fine, fromagerie et produits locaux: La Ferme, 55 rue de Verdun

Produits locaux: Epicerie Bergé, Boulevard Denis Papin (hors centre-ville)

Marchés

Marché: 3 fois par semaine, mardi matin, jeudi matin et samedi matin, place Carnot
(ne manquez pas le tout petit stand de la dame qui vend des nems et des samossas près des banques BNP Parib-s et Société génér-le. Pas local, certes, mais frais et délicieux!)

Produits locaux: nombreux commerçants aux Halles (du mardi au samedi), entrées rue Chatran ou rue du Dr Albert Tomey.

Culture

Librairie spécialisée en bandes dessinées: Bulles et Compagnie, 15 rue Armagnac (et sa grande sœur, la librairie Mots et Compagnie, au 35 de la même rue)

Cinéma d’art et d’essais: le Colisée, 10 Bd Omer Sarraut

Festival du carnet de voyages, chaque année, début juin

Festival de Carcassonne, en juillet chaque année – plusieurs scènes dans la Cité ou la ville basse, festival in (payant) et off (gratuit)

2015-06-17-16-46-01

Sortir

Pub: The Celt, 5 rue Antoine Armagnac

Bar à vin: Le Verre d’un, 1 rue de Verdun

Nombreux bars et cafés Place Carnot (ville basse) ou place Marcou (Cité), belles terrasses.

Se détendre

Une petite folie? Le Spa Carita de l’Hôtel du Château.

Plus sage: Le Boudoir

Gratuit: Lac de la Cavayère, à 7 km du centre-ville (plage et complexe de loisirs)

100_0595

Venir

En train: entre 45 min et 1h10 en train de Toulouse, environ 30 min de Narbonne. Possibilité de billet de train à 1€ dans l’ancienne région Languedoc Roussillon ou à tarif réduit dans l’ancienne région Midi-Pyrénées (tikémouv).

A une petite heure de Toulouse en voiture. 45 min en voiture de Narbonne, 30 minutes en train. Une fois sur place, évitez tout déplacement en voiture au sein de la Bastide (centre-ville de la ville basse), les rues sont étroites et beaucoup sont piétonnes, des parkings souterrains ou des places sur les boulevards sont disponibles (payant). Parkings gratuits: Place du Dôme, Boulevard Sabatier et le long des berges, petites rues du Quartier du Palais (rue d’Alsace, rue de Strasbourg, rue de Belfort, rue Pierre Germain, rue du Palais, rue Fédou), parking près de la Cité administrative au pied de la Cité.

Aéroport avec des liaisons directes pour Londres et Bruxelles-Charleroi toute l’année, et aussi pour Dublin, Cork, Porto, Glasgow, Manchester et Alicante à certaines dates. La liaison avec Paris-Beauvais a été supprimée. Il existe une navette entre l’aéroport et le centre-ville (nombreux arrêts, dont la gare SNCF et la porte principale de la Cité médiévale), 5€. Taxi aéroport/centre-ville: 15€.

dscf2265

Aux alentours

Châteaux cathares, Limoux et sa blanquette, abbayes, Montolieu le village du livre, Lagrasse village médiéval, vignobles, mer, …

D’autres villes ou villages par d’autres bloggeurs #EnFranceAussi sur cette carte

Jeu

nantesVous pouvez participer et tentez de gagner le cartoville Gallimard sur Nantes! Pour le gagner, il vous suffit de commenter ici (ou sur l’un des autres articles du rendez-vous) ET de commenter sur la page Facebook du rendez-vous, (en indiquant le blog sur lequel vous avez commenté) jusqu’au 20 janvier 2017.

Cliquer sur Règlement pour en savoir plus.

Et pour tout savoir sur notre rendez-vous #EnFranceAussi (comment ça fonctionne ? Comment nous rejoindre ? Notre groupe Facebook….), cliquez sur le lien ci-dessus.

Le 1er février, Paul du blog Petits voyageurs prendra les commandes et a choisi le thème alléchant : « Bonnes tables ».
Rendez-vous début février!

 

Mathylde
Mordue de voyages

31 commentaires sur « Carcassonne [#EnFranceAussi] »

Vous avez aimé? Vous me laissez un message?

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s