Pise et ses merveilles

Après une première journée reposante à Lucques, la deuxième étape de notre roadtrip en Toscane nous menait à Pise, à vingt kilomètres et trente minutes de là, à travers les Monti Pisani. Le trajet entre Lucques et Pise par la montagne est très agréable, très vert. On traverse de nombreux petits villages. Les routes ne sont pas larges mais il n’y a pas grand monde. Lors de la phase descendante du trajet, Pise apparait au loin, posée sur la plaine. La célèbre tour dressée est entourée de la cathédrale et des murailles, de loin les bâtisses apparaissent bien petites, on dirait des Legos. Belle vue de quelques secondes que je n’ai malheureusement pas eu le temps d’immortaliser.

Après avoir déposé la voiture dans un immense parking gratuit pour bus et voitures à quinze minutes à pied au nord de la place des Miracles, nous arrivons près des murailles. Les abords ne sont guère engageants : marché de babioles et autres souvenirs, beaucoup de vendeurs de contrefaçon à la sauvette. J’étais prévenue mais cela surprend toujours! Enfin, nous passons sous le porche de la Porta Nuova et nous voici sur la Places des Miracles!

2015-04-13-10-29-50

La Piazza dei Miracoli

Appelée Piazza del Duomo ou Piazza dei Miracoli, cette esplanade est immense, les célèbres constructions sont là, juste devant nous. C’est le centre religieux, culturel et touristique de la ville. Le Baptistère est au premier plan lorsqu’on arrive par la Porto Nuova, on aperçoit ensuite la cathédrale, puis cachée, derrière, la fameuse tour. C’est impressionnant. Oui, elle penche! C’est lundi matin, il n’y a pas trop de monde, c’est tout à fait charmant à découvrir, très plaisant pour marcher et lire les explications sur les panneaux présents ou dans mon guide de voyage.

2015-04-13-10-23-35

Le Baptistère est impressionnant! La Tour est connue, la cathédrale aussi, mais je n’avais aucune image du Baptistère en tête. Majestueusement posé sur l’herbe verte, haut de 55 mètres et d’une circonférence de 110 mètres, il a été construit entre le XIIe et le XIVe siècle pour accueillir les baptêmes. Il est entièrement entouré de colonnes et d’arcades, le tout construit en marbre blanc. A quelques pas de là, la cathédrale lui fait face. Pour y entrer il faut absolument retirer un billet d’accès gratuit. Un passage par le centre touristique s’impose.

La visite de la cathédrale (Duomo) est gratuite mais il est nécessaire de réserver un billet aux guichets, nous prenons également un billet pour visiter le Baptistère et le Campo Santo pour 7€. Et la Tour ? Les 18€ pour gravir ses huit étages et ses 293 marches nous découragent grandement! Je pense que le prix a été fixé pour décourager le plus grand nombre et protéger au maximum le monument. Cela fonctionne!

2015-04-13-10-24-33

2015-04-13-12-09-25

2015-04-13-10-43-22

L’intérieur du Baptistère ne nous déçoit pas. C’est un chef d’œuvre de l’art roman même si la partie haute dévoile une part d’art gothique, la construction s’est étalée sur plusieurs siècles. L’édifice est sobre et magnifiquement travaillé, éclairé et il y a vraiment très peu de monde. Je pense hélas que beaucoup de visiteurs se contentent de venir voir la Tour sans rien visiter d’autre. C’est calme et paisible, la découverte est plaisante. De la galerie supérieure, les fenêtres laissent entrevoir la cathédrale en face, et en bas, les fonds baptismaux.

2015-04-13-10-48-45

2015-04-13-10-50-10

2015-04-13-10-28-26

2015-04-13-11-02-26

Après quelques pas, nous entrons dans la cathédrale. Art roman, marbre vert et blanc, dorures, mosaïques. Construite au XIe et XIIe siècle, elle a miraculeuse échappé aux bombardements et incendies de la Deuxième Guerre Mondiale. Je suis impressionnée par les plafonds à caissons! Je remarque aussi de nombreuses croix occitanes, je ne suis pas dépaysée! En effet, la croix occitane est le symbole de la ville, il semblerait que cela soit un héritage des Croisades.

2015-04-13-11-04-45

2015-04-13-11-11-46

2015-04-13-11-11-27

2015-04-13-11-15-13

2015-04-13-11-00-34

Enfin, nous nous dirigeons vers le Campo Santo, le cimetière tout proche. Encore moins de monde qu’au Baptistère. Que de calme et de sérénité. L’endroit est exceptionnel. Paisible. Il s’agit d’un cloître dont le centre contient de la terre ramenée de Terre Sainte par les Croisés (du mont Golgotha) au XIIIe siècle. Quel beau symbole et quel honneur de reposer ici, car oui, certaines tombes sont récentes. Tout autour du cloître, les murs sont couverts de fresques. Quelques-unes ont pu être sauvées et restaurées des ravages causés par un incendie en 1944.

Campo Santo
Campo Santo

2015-04-13-11-36-56

2015-04-13-11-39-20

2015-04-13-11-35-40

2015-04-13-11-37-48

2015-04-13-11-32-45

2015-04-13-11-56-31

2015-04-13-11-40-58

2015-04-13-11-36-03

Cette paisible visite contraste nettement avec l’agitation régnant sur le reste de la place et aux abords de la Tour lorsque nous ressortons. Nous nous approchons enfin de LA Tour. Il s’agit du campanile de la cathédrale, les deux ouvrages ne sont séparés que de quelques mètres. Depuis le début de la matinée, nous l’avions juste observée de loin. Que de monde… que de groupes… que de passage… beaucoup s’amusent à se prendre en photo en train de retenir la Tour qui penche. Près de 4° pour une hauteur de 56 mètres, c’est surprenant!

2015-04-13-10-28-39

2015-04-13-12-14-30

La vieille ville

En deux heures, nous avons effectué le tour de la place et profité de trois visites à l’intérieur des monuments. Il est l’heure de se restaurer, nous nous dirigeons vers la vieille ville. Il y a de nombreux restaurants proches de la place des miracles, mais nous nous éloignons. J’ai repéré dans un guide le nom d’un restaurant éloigné des rues passantes : Da Cucciolo, 9 via Rosselmini. Bon accueil, cuisine très correcte, prix sages. Un endroit simple comme je les aime, que demander de plus?

2015-04-13-12-50-37_photo

2015-04-13-12-25-15

Je m’étais toujours promis que si un jour je venais à Pise, je ne me contenterais pas de venir uniquement voir le campanile. Nous profitons donc du reste de l’après-midi pour découvrir la vieille ville. Car oui, la vieille ville vaut le détour ! Il faut déambuler dans les petites rues, flâner sur les bords du fleuve Arno, admirer les façades des palais. Nous avons marché pendant près de trois heures, au hasard des rues.

2015-04-13-12-35-36

2015-04-13-12-39-01

2015-04-13-12-39-35

2015-04-13-12-40-01

2015-04-13-12-33-29_photo

2015-04-13-14-09-56

2015-04-13-12-26-45

Avant de quitter la ville pour reprendre la route, nous repassons par la place des miracles qui est bondée! Je suis ravie d’y être passée en début de matinée quand il y avait moins de monde. Nous fuyons, 85 kilomètres nous sépare de notre prochaine étape : Florence où nous resterons cinq jours.

2015-04-13-14-44-33

Pratique

Trajet en voiture : 20km/30 minutes de Lucques – 85km/1h10 de Florence

Trajet en train: entre 46 min et 1h de Florence, entre 43 et 55 min de Lucques

Parking gratuit via Pietrasantina, 15 minutes de marche au nord de la Place des Miracles

Réserver les visites Place des Miracles: une visite 5€, deux monuments 7€, trois monuments 8€, visiter le Dôme: gratuit

 

Mathylde
Mordue de voyages

8 commentaires sur « Pise et ses merveilles »

  1. Je me tâte à y aller lors du week-end où j’irai aux Cinque Terre, mais ça rallonge le programme ! En tout cas, pas sûr que j’ai envie de gravir cette tour qui penche, 18€ ou pas ahah !

    J'aime

Vous avez aimé? Vous me laissez un message?

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s