Lucques, la belle inconnue

Mon séjour de deux semaines en Toscane en avril 2015 a débuté par un arrêt à Lucques, Lucca en italien, pour deux nuits. Cette ville plutôt discrète et peu connue demeure dans l’ombre de sa voisine Pise et figure rarement dans les circuits des voyageurs. J’ai visité la Toscane lors d’un road trip, j’étais donc partie avec ma voiture. Lucques s’est imposé comme première étape toscane après tout ce trajet, car même si nous étions deux à conduire, nous étions fatigués !

La ville est encore entièrement encerclée de ses murailles datant du XVIe siècle, pour y entrer, il faut obligatoirement passer par une des six portes, il n’existe aucun autre accès.  Nous avions garé la voiture en dehors des remparts, dans une rue où le stationnement est gratuit, nous avons marché un petit moment avant de trouver une porte d’entrée, nous étions partis dans le mauvais sens!

Lucca
Lucca

En ce dimanche ensoleillé d’avril, après un trajet de plus de 800 kilomètres, j’avais juste envie de me promener, aucune envie de visites de musées ou de palais, je savais que le séjour à Florence serait plus dense! La cité se prête merveilleusement bien aux déambulations, surtout la promenade sur les remparts.

Les remparts
Les remparts

J’aime me promener pour la première fois dans une ville. J’ai un bon sens de l’orientation, sais très bien lire et utiliser un plan, mais je ne sais jamais à quoi vont ressembler les rues et les places, je préfère ne pas avoir d’images en tête.  J’ai donc découvert une ville aux murs ocres et aux briques orangées. La lumière du printemps se mariait parfaitement avec les teintes du centre.

2015-04-12-14-50-52

Premier arrêt sur les places del Giglio et Napoleone, qui sont voisines. Il y a hélas des calèches tirées par des chevaux, je n’aime pas vraiment ce genre d’attractions, je plains les chevaux et n’arrive pas à voir au-delà du « piège à touristes ».

Piazza del Giglio
Piazza del Giglio

Après quelques pas, la rue Beccheria débouche sur la place San Michele et l’église du même nom. Imposant édifice religieux dont la façade du XIIIe siècle impressionne par le détail des sculptures et des bas-reliefs. C’est dimanche, l’église est fermée, tant pis. La plupart des magasins le sont aussi d’ailleurs.

2015-04-12-14-28-53
Piazza San Michele
2015-04-12-14-33-34
Eglise San Michele
2015-04-12-14-41-58
Piazza San Michele

Non loin, au bout de la ruelle juste en face de cette église se cache la maison natale de Giacomo Puccini, célèbre musicien et compositeur d’opéra du XIXe siècle (Tosca, La Bohème, Madame Butterfly,…). Elle donne sur une placette ombragée bordée de jolies terrasses de cafés.

2015-04-12-14-37-41

2015-04-12-14-40-06

La flânerie dominicale se poursuit dans les ruelles.

2015-04-12-14-47-44

2015-04-12-14-11-24

2015-04-12-15-42-50

2015-04-12-15-17-34
Eglise San Frediano

Nous errons de rues en rues, nous laissant porter au gré des découvertes, des façades de palais, des églises, nos pas nous mènent jusqu’à la place de l’amphithéâtre (Piazza dell’anfiteatro romano ou Piazza del mercato). Jadis, les arènes romaines occupaient le lieu, peu à peu, des habitations ont été construites en lieu et place des gradins, sur leurs fondations. La place a naturellement gardé la forme ovale d’origine. C’est un endroit charmant et incontournable!

Lors de mon étape lucquoise, je n’ai souhaité visiter aucun musée ou palais, sans regret, j’étais fatiguée. Certains ont l’air splendide, d’autres plus originaux, comme la Torre Guinigi dont la terrasse au dernier étage est agrémentée d’arbres !

20150412_153511
Torre Guinigi

Nous avons fini notre excursion en passant devant le Duomo (le Dôme ou cathédrale) et l’église San Giovanni. Les bas-reliefs sur la façade du Dôme représentent les mois de l’année, le calendrier est illustré de douze images illustrant les travaux des champs.

2015-04-12-15-46-57
Il Duomo
20150412_155141
Il Duomo, juillet à décembre
Il Duomo
Il Duomo,janvier à juin

Le printemps nous offrait également une de mes fleurs préférées : la glycine. Elles embaumaient les ruelles, un régal olfactif.

20150412_154706

20150412_154525
Eglise San Giovanni

Nous avons fini la journée par une promenade sur les remparts. Le tour de ville est emménagé en une vaste allée où les habitants déambulent en famille le dimanche. La balade est très agréable, vous pouvez également circuler en vélo.

2015-04-12-14-06-47

2015-04-12-15-14-34

20150412_140626

20150412_162707
Où est Charlie? 😉

Une première étape toscane calme et loin de la foule des touristes que j’ai vraiment appréciée car j’ai pu me reposer tout en découvrant une première ville tout à fait charmante. Lendemain: direction Pise!

Venir

Trajet : 3h45 depuis la frontière (Menton) + votre trajet avant la frontière, beaucoup de tunnels le long de la Côte d’Azur côté français et le long de la Riviera italienne, la largeur de la chaussée est également moins large sur ces mêmes tronçons. Nous avions hésité avec une étape à la Spezia, mais avons préféré nous concentrer sur la Toscane, but réel du voyage.

Les parking sont gratuits dans les rues situées à droite de la Viale Giuseppe Giusti. N’essayez pas de circuler dans l’enceinte de la vieille ville. Si vous séjournez ailleurs en Toscane, venez en train, la gare est à quelques mètres de la Porte San Pietro.

Distance de Florence: 82 kilomètres, 1h10 en voiture (autoroute), 1h25 en train direct

Pise: 20 km, 30 min en voiture (petites routes, trajet très agréable via le Monti Pisani), 39 min en train direct

Astuces

Ne pas visiter un dimanche si vous souhaitez entrer dans les églises !

Logement

J’avais réservé sur airbnb un petit appartement situé au rez-de-chaussée d’une maison dans un hameau près de Lucques. L’endroit était parfait : spacieux, propre, calme, loin du bruit, au vert. Une étape repos idéale! Le centre-ville n’était qu’à six kilomètres en voiture.

airbnb-2
Un airbnb bien accueillant

Mathylde
Mordue de voyages

10 commentaires sur « Lucques, la belle inconnue »

  1. Nous disons tous que Lucques est une belle ville, devrait être plus connue, mais en fait ce qu’on aime c’est qu’elle ne le soit pas. Qu’il n’y ait pas la foule … je ne suis pas persuadée que si elle était noire de monde nous l’aurions appréciée autant.
    Très belles photos !

    J'aime

Vous avez aimé? Vous me laissez un message?

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s