A l’est de Londres: Greewich, la Tamise et Canary Wharf

Londres est une ville très touristique et une destination idéale pour des courts séjours au départ de la France. L’Eurostar et les compagnies aériennes à bas coût favorisent ces visites. Cependant, après avoir arpenté les rues du centre et avoir découvert les monuments les plus célèbres, peut-être aurez-vous envie de découvrir autre chose lors de votre prochain passage dans la capitale britannique ?

Je vous propose ici de découvrir plusieurs lieux emblématiques de la ville situés dans ses quartiers est. Greenwich, au sud-est de la ville est souvent sur la liste des endroits à découvrir, mais sans aller bien loin, il y a bien plus à découvrir, en s’éloignant de la foule.

Greenwich

Facilement accessible en métro ou en bateau lors d’une croisière, le quartier de Greenwich, à l’est de Londres, attire les curieux qui veulent se rendre sur le lieu qui a donné son nom au méridien de Greenwich. La découverte du quartier commence dès la sortie du métro ou du bateau par la découverte du Cutty Sark, navire du XIXe siècle qui a malheureusement été gravement endommagé lors d’un incendie en mai 2007. Restauré, rénové, le clipper des mers est depuis rouvert aux visites.  En déambulant dans les ruelles toujours très animées le week-end, on arrive dans l’enceinte du Royal Naval College, tout près du National Maritime Museum, qui ravira les amoureux du monde de la mer, et de The Queen’s House, villa de style palladien construite par le Roi James Ier pour son épouse la Reine Anne.

La plupart des visiteurs s’empressent vers le Royal Observatory en haut de la colline pour voir le méridien traversant la ville matérialisé par une ligne. Il serait dommage de ne résumer ce musée qu’à cette ligne tracée au sol, faites un petit tour au planétarium. En sortant de l’observatoire, prenez le temps de vous promener dans le parc et d’admirer la vue sur Canary Wharf, le quartier des affaires situé juste en face.

Canary Wharf

Au nord du quartier de Greenwich, sur la rive nord de la Tamise, les gratte-ciels que l’on aperçoit font partie du quartier de Canary Wharf. Anciens docks de la ville, le secteur a opéré un tournant à 180° dans les années 80 en transformant cet ancien quartier portuaire en quartier des affaires, marinas et résidences haut de gamme. Les immeubles futuristes côtoient les anciens bassins des docks et d’anciennes maisons rénovées. La Canary Wharf Tower construite en 1991 fut longtemps la plus haute tour du pays avec ses 272 mètres (dépassée depuis 2012 par The Shard, 306 mètres). On peut accéder à la terrasse couverte mais on ne peut pas accéder au toit. La station de métro à ses pieds est aussi large que la tour est haute ! J’adore cet ancien quartier populaire et ce qu’il est devenu.

On peut accéder à Canary Wharf en métro aérien (DLR), en bateau mais aussi à pied ! Savez-vous qu’un tunnel piéton situé sous la Tamise relie Greenwich à The Isle of Dogs, la presqu’île coincée dans le méandre de la Tamise (oui, la boucle nonchalante, oui, voilà, là). Il n’est guère engageant et mal entretenu mais vous permettra de relier les deux quartiers de façon originale. De plus, ce sera une occasion parfaite pour flâner sur la presqu’île, entre bassins, entrepôts reconvertis, marinas et petits immeubles.

Le quartier de Canary Wharf abrite le Museum of London Docklands. Le bâtiment transformé en musée servait à entreposer le sucre et les épices en provenance des Indes, ces docks du XVIIIe étaient à l’époque les plus grands du monde ! La visite commence au 3e étage, à travers un parcours chronologique et une scénographie interactive, le visiteur découvre l’histoire portuaire de Londres de l’époque romaine jusqu’à nos jours, la majeure partie de l’exposition étant consacrée aux docks des XVIIIe et XIXe siècles. C’est au XVIIIe siècle que le trafic maritime a considérablement pris de l’ampleur, rendant les docks situés plus près du centre (comme St Katherine’s docks près de Tower Bridge) trop petits pour accueillir les navires gigantesques. Dès lors, de nombreuses industries s’implantent le long de la Tamise, ainsi qu’une population de travailleurs transformant ces quartiers en quartiers populaires. Pour avoir une meilleure idée de la vie de ces quartiers au XXe siècle, le quartier de Poplar, situé juste au nord de Canary Wharf, est parfaitement illustré dans la série britannique Call the midwife qui se déroule dans les années 50. Le musée est très riche et nécessite plusieurs heures d’exploration. Pour appréhender au mieux les panneaux descriptifs, mieux vaut maîtriser l’anglais.

Emirates Air Line Cable Car

L’est de la ville a également vu s’implanter récemment un téléphérique, Emirates air line cable car entre la station DLR Royal Victoria située sur la rive nord de la Tamise et le nord de la péninsule de Greenwich, tout près du Millenium Dome. La traversée de 12 minutes permet d’avoir une belle vue panoramique sur l’est de la ville: vue plongeante sur le fleuve, Canary Wharf, Greenwich et même le Stade Olympique au nord. C’est un moyen de transport atypique, vous pouvez effectuer l’aller-retour ou juste emprunter le téléphérique pour un aller simple et poursuivre votre journée en rejoignant un métro ou un bus. C’est d’ailleurs le choix que j’avais fait, j’étais arrivée en métro à la station Royal Victoria, j’avais emprunté le téléphérique, puis, une fois sur la rive sud, j’avais visité le Millenium Dome avant de prendre un bus.

Millenium Dome

Le Millenium Dome (également appelé O2 Arena) est une immense salle couverte accueillant des spectacles, des concerts, des événements sportifs, des expositions, un bowling, un cinéma et de nombreux restaurants. Le lieu n’a rien d’exceptionnel mais c’est un point de passage pratique avec sa station de métro North Greenwich (pour rejoindre Canary Wharf ou le centre-ville) et de nombreux arrêts de bus (pour rejoindre Greenwich ou les banlieues est de la ville).

Si vous avez une âme sportive, il est possible d’effectuer l’ascension du Dôme!

Thames Barrier

C’est du Millenium Dome que j’ai emprunté un bus pour me rendre sur le site de la Thames Barrier, le barrage de la Tamise. Londres est une ville située sur l’estuaire de la Tamise, fleuve qui se jette dans la mer du Nord et est soumis aux aléas des marées. Suite aux graves inondations de 1953, la ville a commencé à chercher une solution pour protéger ses habitants et ses constructions des conditions climatiques. Cette barrière amovible contre les inondations marines a été construite dans les années 70 et est en service depuis 1983. Le barrage ne se visite pas. Un parc, situé sur la rive sud du fleuve permet de s’en approcher. Il existe aussi un petit musée bien documenté sur la construction de ces sept portes monumentales en acier en forme de coque de bateau renversée. Cette barrière de 520 mètres de large est fermée lors des fortes marées pour empêcher que le fleuve ne sorte de son lit. Depuis février 1982, elle a été fermée 182 fois (chiffre février 2018). Elle est également fermée une fois par mois pour assurer son entretien (agenda disponible ici) . Des barrières similaires existent notamment aux Pays-Bas et une barrière similaire est en construction dans la lagune de Venise (projet MOSE). Si vous êtes curieux, vous trouverez sur youtube une vidéo montrant le fonctionnement du barrage.

Côté pratique

On accède à Canary Wharf ou Greenwich en empruntant le métro aérien (DLR, Docklands Light Railway) ou en croisière au départ de Big Ben ou de la Tour de Londres (Tower of London).

Musée maritime de Greenwich, entrée gratuite

Royal Observatory, entrée gratuite, accès au planétarium payant

Museum of London Docklands, entrée gratuite

Emirates air line cable car – aller simple: £3,50 avec une OYSTER card; possibilité d’acheter un aller-retour, ou un billet groupé avec une croisière.

Thames barrier Information centre – entrée £4 (2 for 1 possible)
Trajet en bus : 20 minutes ; bus 161 ou 472 de North Greenwich, bus 177 ou 180 de Greenwich.
Arrêt de bus : Greenwich Trust School (voir sur la carte ci-dessus)
Le centre d’information est fermé durant l’hiver, le parc près du barrage est ouvert toute l’année

 

Pour organiser votre séjour londonien, je vous invite à relire mon article consacré à l’organisation d’un sejour de quatre jours à Londres.

Southward cathedral, au pied de The Shard

Vous êtes déjà allés à Londres?
Vous connaissez l’est de la ville?

3 commentaires sur « A l’est de Londres: Greewich, la Tamise et Canary Wharf »

Vous avez aimé? Vous me laissez un message?

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s