Delphes, Ossios Loukas et Elfesina

La Grèce m’attirait depuis bien des années, depuis ma découverte du pays et de sa culture au collège, je rêvais d’y aller. Longtemps j’ai cru que je n’irais jamais, repoussant sans cesse le projet. J’ai enfin posé le pied en Grèce au printemps dernier, lors d’un roadtrip de deux semaines organisé par mes soins. J’ai choisi de privilégier la découverte historique du pays en écartant volontairement les îles. Après 3 jours à Athènes, nous avons effectué un road trip de dix jours dans le reste du pays, tout d’abord avec une escapade au nord, à Delphes, puis une boucle complète de la péninsule du Péloponnèse. Dix jours peuvent sembler beaucoup, nous avions à la fois envie de prendre notre temps et nous reposer mais aussi de profiter des visites.

Après un séjour de trois jours à Athènes, nous avons débuté notre roadtrip par une incursion au nord de la capitale grecque avec trois étapes: Elfésina, Delphes et Ossios Loukas.

Location de voiture

J’avais loué une voiture pour dix jours chez Capital Rent a car. Nous avions échangé plusieurs messages en français avec le gérant, Vassilis Vrochidis et j’avais réservé la voiture en ligne. L’agence est située en plein centre-ville, à quelques mètres de la station de métro Akropoli, ce qui est fort pratique. L’accueil s’est également fait en français, et après quelques formalités d’usage et le dernier règlement, nous voici dans Athènes, GPS en marche en train d’essayer de sortir de la ville! Cap sur Elfésina dans la banlieue d’Athènes. Beaucoup de circulation mais avec le GPS, aucun soucis. Les panneaux sont tous transcrits en alphabet latin, pas de panique si vous ne lisez pas le grec!

Elfésina 

Eleusis en grec ancien, Eleusie en français

Premier site archéologique que j’ai visité en dehors d’Athènes, il est malheureusement celui qui est le moins bien conservé et donc le plus difficile à imaginer parmi tous les sites que j’ai pu visiter durant ces deux semaines. Passer par le musée en premier est réellement indispensable pour avoir une meilleure idée du site, pour visualiser la maquette qui reconstitue le site d’origine et repérer les différents lieux afin de mieux imaginer en se promenant dans les ruines. C’est ici que se déroulaient les célèbres Mystères d’Eleusis. L’origine de ce culte mystique trouve sa source dans une des légendes associées à la déesse de l’agriculture et des saisons: Déméter, partie chercher sa fille Perséphone aux Enfers. Cette légende à l’origine des saisons et du cycles de végétation m’avait absolument fascinée lorsque je l’avais découverte étant plus jeune. Ces mystères étaient tellement secrets qu’ils le sont restés, en effet les historiens ne disposent d’aucun témoignage et on ne sait pas exactement en quoi ils consistaient. Les informations qui nous sont parvenues sont maigres: ce culte avaient lieu à l’automne et étaient ouvert à tous (oui, hommes et femmes, et mêmes les esclaves).

J’avais suivi un cours sur la mythologie grecque en deuxième année à l’université, le dernier examen de l’année portait sur Déméter, les saisons, Perséphone, Eleusis,…. J’avais eu 19/20 à ce partiel. Déméter, déesse-protectrice de mes études?

Entrée : 6€

Elfésina
Elfesina, au loin: les grues du port du Pirée

Delphes

en grec : Delphoi

Nous sommes arrivées à Delphes  vers 16h30. Le site et le musée fermant à 20h, nous avons décidé de le visiter en fin d’après-midi plutôt que d’attendre le lendemain matin. Quelle brillante idée de visiter le musée puis le site principal en fin d’après-midi, le lendemain lorsque nous sommes partis à 9h, j’ai compté dix-neuf bus sur le parking ! Oui, DIX-NEUF! Nous étions donc presque seuls pour cette visite, pas de gros groupes aux alentours. Nous avons d’abord commencé par nous rendre au musée, passage incontournable pour mieux appréhender le site antique tout proche. Les collections présentées ici sont baignées de lumière naturelle, les explications (disponibles en français) sont très complètes. La visite met particulièrement en valeur la frise du Trésor des Siphniens ainsi que le célèbre Aurige, cette statue de bronze du Ve siècle avant notre ère représentant un conducteur de char. Très saisissant de découvrir en vrai le visage et le regard de cet athlète ayant traversé les âges.

Frise du Trésor des Siphniens
L’Aurige
Apollon, sa lyre et sa corneille

Le site antique est situé tout près du musée, mais alors attention, ça grimpe ! Et je ne m’y attendais pas du tout. Quand on regarde un plan du site, on ne trouve nulle part une référence topographique, par défaut je pensais que le site était plat. Du temps des Grecs Anciens, Delphes était considéré comme le centre du monde, Zeus et Apollon en avaient décidé ainsi. On sait depuis que c’est faux mais le site reste absolument merveilleux : quelle vue, quel cadre! Montagnes, champs d’oliviers et tout au loin, la mer… Le site est immense, on grimpe le long de l’ancienne Voie Sacrée. Peu de monuments sont encore debout à part l’ancien Trésor  des Athéniens, un des rares bâtiments reconstitués par les archéologues. Enfin, on arrive au niveau du Temple d’Apollon. C’est dans ce temple que la Pythie, cette célèbre prophétesse, œuvrait. En transe, elle prononçait des phrases énigmatiques que les prêtres du temps d’Apollon interprétaient. Gros succès et grande affluence durant toute l’Antiquité. Cependant, ce temple n’est pas ce qu’il y a de plus impressionnant, malgré le cadre. Encore un petit effort, et on arrive au niveau du théâtre d’où la vue est absolument exceptionnelle sur le site en contrebas et la campagne environnante. On distingue même, si on sait où chercher, le site d’Athéna Pronaia. J’étais tellement ravie d’atteindre ce niveau, venir à Delphes était un rêve depuis de nombreuses années et j’ai été plus qu’agréablement surprise par le lieu, surtout par le relief puisque je pensais que le site était plat. Si vous le souhaitez, vous pouvez effectuer un dernier effort pour arriver au niveau du stade où se déroulaient tous les quatre ans les jeux pythiques, jeux aussi bien sportifs qu’intellectuels.

12€, un seul billet pour le site antique et le musée.

Delphes, le site antique. Belle vue sur les colonnes du temple d’Apollon et le théâtre
Le Trésor des Athéniens
Delphes, le site antique: la Voie Sacrée
Delphes, le site antique: le Temple d’Apollon
Delphes, le site antique: le Temple d’Apollon et la campagne environnante.
Delphes, le site antique: le théâtre
La campagne près de Delphes

L’accès est gratuit pour accéder au site secondaire: le sanctuaire d’Athéna Pronaia. Il ne subsiste que trois colonnes de style dorique. La promenade dans la garrigue est agréable.

Site d’Athéna Pronaia

Monastère de Ossios Loukas

Routes sinueuses avant d’arriver au milieu de nulle part. Ce monastère consacré à Saint Luc (Ossios Loukas) est inscrit au Patrimoine mondial de l’UNESCO. Une communauté de moines vit encore en ces lieux où ils produisent de l’huile d’olive. Le petit hameau est constitué des édifices religieux, de quelques bâtiments d’habitation ou agricoles et est blotti sur le flanc d’une montagne et surplombe la plaine toute proche. La visite permet de découvrir deux églises ainsi qu’une salle d’exposition située dans un ancien bâtiment. Les deux églises de style byzantin datent du Xe et XIe siècle. La plus petite église est dédiée à la Vierge Marie, en dehors de son sol en mosaïque de marbre, elle est très sobre. La deuxième église, plus grande, est richement ornée de mosaïques et offre une magnifique coupole de neuf mètres de diamètre ainsi que de superbes fresques du XVIe siècle. Les reliques de Saint Luc le Stiriote sont conservées dans la crypte.

4€. Tenue décente exigée.

La vue depuis le monastère d’Ossios Loukas sur la plaine et ses champs d’oliviers
Monastère de Ossios Loukas
Entrée du Monastère de Ossios Loukas
Ossios Loukas, entre une église et une maison
Mosaïques. Ossios Loukas, église principale. Jésus lavant les pieds de ses disciples.
Monastère de Ossios Loukas
Ossios Loukas

Côté pratique

Jours 1, 2 et 3 – Athènes

Jour 4

Départ d’Athènes le matin, visite du site d’Eleusis à Elfésina dans la matinée (6€ – durée de la visite : 45 minutes). Route vers Delphes l’après-midi, 170km depuis Athènes par des routes secondaires (Trajet plus long que par l’autoroute mais très agréable qui alterne plaines et montagnes).

Visite du site de Delphes en fin d’après-midi (12€ – Durée : 2h30). Nuit à l’hôtel Orphéas à Delphes (36€ pour deux, petit-déjeuner compris). Parking possible gratuitement devant l’hôtel dans la rue mais peu de place. Nombreux hôtels dans le village.

Tout proche de Delphes : Arachnova, joli village. Belle alternative où dormir si vous ne trouvez pas de logement disponible à Delphes.

Delphes, le village moderne

Jour 5

Départ de Delphes le matin, arrêt au site d’Athéna Pronaia (accès gratuit en contrebas de la route avant l’arrivée au site principal). Visite du monastère de Ossios Loukas (4€ – durée de la visite 1h30).

Route vers Nafplio (Nauplie en français) dans le Péloponnèse. Arrivée à Nauplie pour 3 nuits, location d’un appartement dans quartier calme avec commerces de proximité, à 10 minutes à pied de la vieille ville.

Durant ces deux jours, nous avions choisi de pique-niquer. Pas de restaurant à vous conseiller.

A SUIVRE: La suite du périple dans le Péloponnèse! Nafplio, Epidaure, Mycènes, Corinthe (oui, comme les raisins ou les épîtres), Olympie, Kalamata, Mystras, …

Et puis notre pèlerinage sur les traces de Héraklès: avons-nous trouvé le lion de Némée? A quoi ressemblent les oiseaux du lac Stymphale?

Mathylde
Mordue de voyages

5 commentaires sur « Delphes, Ossios Loukas et Elfesina »

  1. Très chouette article qui me rappelle des souvenirs car j’ai visité le Péloponnèse quand j’étais étudiante. Je file voir ton billet sur Athènes et j’ai hâte de découvrir les prochains !

    J'aime

  2. Ça me rappelle des souvenirs!
    J’ai passé une semaine sur l’Île d’Eubee en 2000 (!!), avec qq visites dont Delphes (visité en effet ds la foule) et les Météores. Une merveille!
    Vas-tu nous en parler ? 😉
    Affaire à suivre !

    J'aime

    1. Et non 😉
      Je ne suis allée sur aucune île et Delphes a été été lieu le plus au nord de mon parcours. La suite du voyage s’est déroulé dans le Peloponnèse. 🙂

      Une autre fois 🙂

      J'aime

Vous avez aimé? Vous me laissez un message?

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s